▼ Nos services en département

 

 
 

Prévention des risques routiers des salariés des entreprises en Meurthe-et-Moselle : l’ODDS se mobilise

| Publié le 25 novembre 2022 | Dernière mise à jour le 29 novembre 2022

  • Envoyer a un ami
  • facebook twitter
8 Novembre 2022 au palais des congrès de Nancy : L’observatoire d'analyse et d'appui au dialogue social et à la négociation (54) se mobilise sur le thème de la prévention au risque routier !
 

Lors de l’évènement le 8 novembre dernier, sur le thème « Risque routier et travail » à destination des employeurs, organisé par l’association Lorraine de santé en milieu du travail (ASLMT), l’Observatoire d’Analyse et d’Appui au Dialogue Social et à la Négociation de Meurthe et Moselle témoigne sur l’importance du dialogue social pour agir sur la prévention des risques routiers au sein des entreprises ».

Trois temps forts ont ponctué les interventions et les collaborations de la journée :

  • Un atelier sur le dialogue social et la prévention des risques routiers : Retour d’expériences, partage de réflexions entre les participants et témoignage de l’entreprise EUROPA, représentée par Mme Coraline MAILLIOT, ont permis d’illustrer les bonnes pratiques. Mr Philippe Boyon (CPME), Président de l’Observatoire et Mme Audrey Fernandez (Fo), représentaient les membres de l’observatoire.
  • La signature de la charte nationale des 7 engagements pour une route plus sûre », par l’intermédiaire de son président en fin de journée, avant la conclusion par M. le Préfet. Les membres de l’observatoire s’engagent pour agir ainsi aux côtés d’autres signataires, notamment les branches professionnelles.
  • Une démarche citoyenne et un document invitant les entreprises à signer la charte pour la sécurité routière des salariés en Meurthe-et-Moselle : construit et mis à disposition des entreprises pour illustrer les 7 engagements de la charte nationale, les membres de l’observatoire encouragent entreprises, représentants du personnel, salariés à s’inscrire de façon pratique dans la démarche et à faciliter le dialogue social et la négociation « sur la prévention des risques routiers au travail.