+ services en département
 

 
Accueil > Cohésion sociale et solidarités > Lutte contre les exclusions > Résultats de l’appel à projets : les 1 000 premiers jours de l’enfant

Résultats de l’appel à projets : les 1 000 premiers jours de l’enfant

| Publié le 7 octobre 2021
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les 1 000 premiers jours de l’enfant constituent une période essentielle pour le développement et la construction de l’enfant : cette période conditionne la santé et le bien-être de chacun tout au long de sa vie. En septembre 2019, la commission des 1 000 premiers jours de la vie de l’enfant a été installée, réunissant des praticiens et des chercheurs de tous horizons, spécialistes de la prise en charge sanitaire et sociale des enfants de moins de trois ans et de leurs familles.

Présidée par le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik, cette commission a mobilisé des compétences plurielles pour bénéficier d’une approche pluridisciplinaire. Neuropsychiatres, gynécologues-obstétriciens, pédopsychiatres, psychologues, sages-femmes, professeurs des universités ont constitué la commission avec pour objectif d’inscrire leurs réflexions et observations dans le cadre d’une réforme en profondeur de la politique de petite enfance du Gouvernement. Les conclusions ont permis d’identifier de manière très précoce les pratiques préventives permettant de lutter contre les fragilités et les inégalités qui se creusent dès la naissance.

Le rapport issu de la commission, remis le 8 septembre dernier, émet un certain nombre d’observations, de réflexions et de recommandations parmi lesquelles la nécessité d’investir davantage dans l’accompagnement des familles et des enfants pendant cette période cruciale de la petite enfance. Ces réflexions ont toutes convergé vers l’importance de ces 1 000 premiers jours, comme une période cruciale pour les premiers apprentissages, le développement cognitif, affectif et la sociabilité.

Dans le Grand Est, l’ARS dans le cadre de la politique visant à réduire les inégalités de santé et la DREETS dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et le soutien aux publics fragiles, ont lancé l’été dernier un appel à projets commun pour soutenir des projets centrés sur le soutien à la parentalité des populations vulnérable. Une enveloppe de 200 000 € a été fléchée sur cet appel à projets.

Le cahier des charges pour le Grand Est

 

Au total, sur les cinq dossiers réceptionnés, quatre projets ont été retenus.

 

Les lauréats de cet appel à projet sont :

 

Le réseau RP4 : Prévention, parentalité, périnatalité et petite enfance situé à Illkirch-Graffenstaden

→Intitulé du projet : « Soutien à la parentalité des familles en situation de vulnérabilité »
Résumé : Face aux vulnérabilités, le projet vise à construire ensemble des parcours lisibles, gradués et coordonnés, du repérage des difficultés aux réponses adaptées. Il s’agit plus précisément d’articuler et d’harmoniser les organisations existantes des pratiques professionnelles en périnatalité.
Contact : nicole.steinberg@ch-erstein.fr

Association OPAL situé à Strasbourg

→Intitulé du projet : « Lire l’école, un livre pour grandir »
Résumé : Sur les zones de Strasbourg et Colmar, l’association OPAL intervient auprès des populations les plus vulnérables afin de prévenir les troubles du langage. Le projet vise ainsi à lutter contre l’illettrisme et à permettre aux enfants le développement du langage.
Contact : association.opal@gmail.com

Maison de santé pluri-professionnelle de Tomblaine

→Intitulé du projet : « Les 1 000 premiers jours : un parcours coordonné et éclairé au sein du territoire de la MSP de Tomblaine »
Résumé : Le projet vise l’augmentation des compétences parentales pour 50% des familles dites vulnérables sur période du 4e mois de grossesse aux 2 ans de l’enfant. Il s’agit ainsi de promouvoir la santé et de garantir aux enfants les mêmes chances et les mêmes droits.
Contact : contact@maisonsantetomblaine.fr

Mairie de Maxéville

→Intitulé du projet : « Renforcer et coordonner la petite enfance »
Résumé : L’objectif du projet réside dans le renforcement et le développement de la coordination de la petite enfance du plateau de la Haye. La zone d’intervention se situe en quartier prioritaire de la ville de la commune de Nancy. L’action vise à renforcer les actions parentalité et scolarité des 0 à 6 ans, à favoriser la socialisation des petits enfants et à adapter l’offre existante aux besoins des familles vulnérables.
Contact : pdemay@mairie-maxéville.fr

 
--

Webmestre | Accessibilité | Données personnelles et cookies | Légifrance | Mentions légales | Services Publics